Information concernant la procédure de qualification 2020

Le SEFRI a définitivement décidé que pour les formations initiales de coiffeuse/coiffeur AFP et CFC, un travail pratique prescrit (TPP) centralisé est réalisé dans toute la Suisse conformément au plan de formation et à l’ordonnance sur la formation.

Il convient toutefois de noter que des mesures de protection particulières doivent être prises. Les jeunes coiffeuses et coiffeurs ont ainsi la possibilité de terminer leur formation initiale avec une procédure de qualification qui atteste de leurs compétences professionnelles et qui confirme leur employabilité sur le marché.

Si en raison d’une situation particulière rencontrée dans un canton, la variante approuvée par le SEFRI ne peut pas être appliquée, celle-ci sera soumise par défaut à une adaptation et édictée pour le territoire de ce canton. En l’occurrence, les apprentis seront évalués par leurs formateurs de façon conforme, sur la base des rapports de la formation obligatoire et de l’évolution des compétences durant le temps de la formation, au moyen d’une grille qui sera mise à disposition en temps utile.

Les examens scolaires sur les connaissances professionnelles et la formation générale n’auront pas lieu. Les notes seront calculées à partir des notes d’expérience. Pour des informations détaillées concernant la procédure de qualification 2020, vous pouvez vous adresser à vos personnes de contact auprès des Offices cantonaux de la formation professionnelle qui se tiennent à votre disposition.

Nous demandons à toutes les entreprises formatrices, même dans cette situation qui ne correspond pas à des circonstances normales, de respecter leur devoir de formation et d'offrir aux apprentis la possibilité de s'exercer sur des modèles et de faire tout ce qui est possible dans le temps restant jusqu'à l'examen afin que les apprentis puissent se préparer de manière optimale à l'examen.

Les procédures de qualification 2020 et le matériel de protection
L’Union suisse des arts et métiers usam a pu conclure un accord de dernière minute avec l’armée, qui mettra à disposition des masques d’hygiène, des gants à usage unique ainsi que des produits désinfectants en vue de la tenue des examens pratiques. Les commandes et l’organisation passent par les 26 responsables cantonaux des examens, de sorte que les OrTra n’ont en l’occurrence rien à organiser elles-mêmes.